A propos de l'association


Ouvrons les cages de l'enfermement.


Association Mains d'Asie (English version below)


buts de l'association :

1. faire connaître les bienfaits des techniques de massages ayurvédique, d'en développer la pratique et de les mettre à la disposition du plus grand nombre,

2. utiliser les différentes techniques du toucher pour apporter une réponse bienveillante permettant de détendre, relaxer, remettre en forme, rassurer, communiquer ou simplement procurer du bien-être.

L'association Mains d'Asie ne poursuit aucun but lucratif.

L'Association usera de tout moyen lui permettant la réalisation de son objet social.


Mon parcours :

    Ma première rencontre fut avec la danse, qui m’a accompagné depuis mon plus jeune âge, du Conservatoire d’Avignon au Centre International de Danse de Rosela Hightower à Cannes, en passant par une carrière professionnelle à Paris et en Europe. Cette discipline artistique m’a aidé à prendre conscience de l’importance du corps, des sens, des perceptions, du rapport à soi et aux autres, dépassant le simple cadre de la pratique pour se développer et se muer en une véritable philosophie de vie.

    Cette expérience m’a permis d’expérimenter la force du lien entre le corps et l’esprit et m’a ouvert à de multiples voyages et rencontres. Ce fut l’occasion de réaliser un réel travail introspectif, à la recherche de mon identité, de mon essence, de mon être…

    Cette quête de soi m’a ouvert les portes d’autres modes d’expression corporelle, spirituelle et artistique, telles la peinture et la sculpture.

   Enfin, après ma rencontre avec l’Ayurvéda au Népal et le massage traditionnel Thaï en Thaïlande, le désir de masser s’est imposé comme une évidence… Au-delà d’en appliquer personnellement les préceptes philosophiques, je souhaite faire profiter le plus grand nombre des bienfaits de ces médecines traditionnelles. Au regard de l’importance que j’accorde au rapport au corps et au pouvoir du toucher, je me suis donc dirigé vers une formation spécifique aux techniques de massages ayurvédiques et Thaï.


Ma formation : 
      Nourri des ouvrages de référence dans le domaine et des écrits des grands penseurs et médecins Ayurvéda, je me suis consacré à une étude pratique et spécifique des techniques de massage.

     Une première formation, en France, m’a permis d’acquérir les bases du massage ayurvédique . Une pratique assidue m’a alors conduit à la validation de mon diplôme de masseur ayurvédique.


Voyage initiatique en Inde.

    Souhaitant développer mes connaissances et parfaire ma formation, je suis parti en Inde, en 2008, à la rencontre d’un autre Maître, Mitter Singh, qui m’a enseigné la technique du « massage PanchaKarma ». Cette formation, validée par l’obtention d’un diplôme spécifique, me permet aujourd’hui de diversifier mon intervention en fonction des besoins de chacun.

    D'Août 2009 à Juin 2010, après un choix décisif pour ma carrière, j’ai entrepris un  long voyage, en Inde et en Thaïlande, où la rencontre avec d’autres maîtres en matière de massage, et la pratique en elle-même, m'ont permis d'acquérir plus de confiance et d’ouverture sur des nouvelles techniques de massage.

    En Inde, ce furent les retrouvailles avec mon maître puis une belle rencontre avec un autre maître, une jeune Française, Sandrine Enteme, installée a Daramshala, (Inde du nord) depuis cinq ans; elle même a été formée sur place par un grand nom de l’Ayurveda, aussi réputé au Kerala,(Dr Sibi Inde du sud) qu'à Daramshala. Ce furent quatre mois entrecoupés de petits périples dans le pays, consacrés à l’apprentissage et à la pratique sur des patients du monde entier.


La Thaïlande.

     En Thaïlande, ce fut une formation à l’école royale Thaï de Wat Po, école bien connue pour ses massages traditionnels, son professionnalisme. Une formation intense d’un mois avec l’obtention d’un diplôme reconnu et permettant d’appliquer ses techniques aux vertus bienfaisantes. 

      Ce fut trois mois passés dans ce pays pour rencontrer et pratiquer le massage sur des patients aussi bien Thaï qu’étrangers. Avant de quitter ce pays, j’ai suivi une autre formation dans la même école, (Wat Po), sur la réflexologie plantaire, un bonus.

      Ce long périple m’a ouvert les yeux sur l’approche de l’autre, sur moi-même et sur cette philosophie de vie que sont la médecine Ayurvedique et la médecine Thaï, proches l’une de l’autre et complémentaires, une belle expérience de vie.




Association Mains d'Asie
Frederick Echassoux
 18 rue des Frères Ribette
24330 Bassillac
Tél : 06 60 85 52 34 
e-mail: mainsdasie@gmail.com



1 commentaire:

  1. Un savoir-faire irréprochable, une approche très humaine et des gestes maîtrisés pour un moment de pur bien être et de simplicité !

    RépondreSupprimer